Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

PORTRAIT : LAURA TOKARZ

Portraits

-

07/12/2020

Bonjour à tous,

Aujourd'hui nous retrouvons Laura Tokarz, ancienne étudiante de l'Iscom Paris et Fondatrice de LTCoach. 

Si vous êtes curieux, c'est par ici  ;  http://laura-tokarz.com/


Prénom & nom 

Je m’appelle Laura Tokarz et je suis coach et j’accompagne les individus qui souhaitent préparer leur projet professionnel. Je sers de boussole aux gens pour trouver leur place dans la sphère professionnelle.  

Entreprise & poste 

LTCoach, c'est mon entreprise, LT car ce sont mes initiales.  

Campus ISCOM & année de diplôme 

J’étais à l’ISCOM Paris, diplômée en 2010, et ça fait déjà 10 ans... ça passe très vite.  

J’ai fait une formation de coaching suite à ça, mais en communication j’étais en COMAL et c’était ma formation initiale.  

  

Ton métier & ton évolution 

  • Peux-tu me décrire votre métier en quelques mots ? 

Je fais des coachings individuels, en ce moment de vidéo coaching avec la situation sanitaire. Ce sont des séances d’une heure. J'anime aussi des ateliers collectifs. Voilà pour comment ça se passe, atelier individuel ou collectif.  

  • Qu’est-ce que tu aimes dans ton métier ?  

Ce que j’aime particulièrement c’est d’agir directement sur le bien-être des gens. Le fait de lutter contre le gâchis de potentiel, d’agir pour la confiance en soi, de révéler les talents de chacun... L’idée c’est vraiment de leur permettre de trouver leur place pour créer de la valeur professionnelle, de la valeur personnelle. Et d’avoir un impact positif sur le monde plus généralement. Pour revenir à l’origine de comment je me suis retrouvée à être coach : j’ai travaillé plusieurs années en agence de communication et je me suis vite rend compte que j’avais un manque de motivation à faire ce que je faisais mais je n’étais pas force de j’avais un manque de motivation. Je me suis rendu compte que l’impact que j’avais c’était sur une entité. Je n’arrivais pas trop à voir l’impact direct de mon travail, alors qu’en tant que coach je suis face à face avec des gens. En agence de communication la finalité de mon travail était d’enrichir ces entreprises et cela ne faisait pas sens pour moi car ce qui me motivait était d’agir sur le bien-être des gens. Aujourd’hui, à travers ce regard-là, accompagnée par un coach j’ai pu me sentir à ma place dans mon travail. C’est ce que je souhaite apporter aux gens aujourd’hui.  

  • Qu’est-ce qui est plus difficile ? 

Forcément quand les gens veulent changer, ce changement ça n’est pas une longue courbe tranquille graduelle. Il y a des moments de doutes, d’hésitations et ça n’est pas difficile mais il faut les traverser avec mes clients. Un peu comme lorsqu’on se remet au sport après une longue période de pause, au début on va forcément avoir des courbatures mais elles sont signes du changement positif qui se créée. 

 

  • Quelle a été ta plus belle mission professionnelle ?   

Je ne sais pas si c’est la plus belle mais c’est ma première mission. J’aidais une jeune graphiste qui s’interrogeait sur sa carrière, qui ne trouvait pas de sens à son métier, qui était en souffrance par rapport à ça. Je l’ai aidé à dessiner son projet professionnel et en moins d’un an elle était en alternance pour devenir maîtresse dans une école Montessori. Maintenant elle est en poste, elle se sent à sa place et épanouie.  

 

  • Que souhaites-tu pour l’avenir ?   

Continuer à créer, à accompagner ses personnes pouvoir être là et constater l’évolution des gens. De leur début avec leurs hésitations, conflits à plus d’épanouissement et bien-être. C’est ce que je veux faire et j’ai créé un parcours qui s’appelle “Chacun sa route”. C’est u mélange de vidéo coaching et d’activités à réaliser par mail. C’est un programme complètement à distance. L’idée est d’accompagner les gens à travers différents niveaux pour qu’ils se sentent alignés avec leur travail. Réfléchir à l’environnement de travail idéal, les missions que les gens veulent avoir, quel public ils veulent toucher, à quel édifice ils veulent apporter leur pierre. Quand ils ont réfléchi à tous ces niveaux ça permet aux personnes d’être dans un état de cohérence interne et d’être plus performant. J’entends beaucoup de gens qui disent je veux me sentir alignés avec mon travail. Contrairement à quand on n’est pas aligné, comme ça m’est arrivé, on a un décalage, une perte de motivation, de cohérence, d’avoir des résistances, des doutes. D’où l’importance de réfléchir à ce que l’on veut à différents niveaux pour construire son projet professionnel.  

 

  

Ton expérience à l’ISCOM 

  • Pourquoi as-tu choisi l’ISCOM à l’époque ? 

À l’époque, c’est la grande sœur d’une amie qui avait fait l’ISCOM et qui avait été très contente et du coup j’ai suivi cette voie car la communication m’intéressait et elle en avait été très contente, c’est comme ça que j’ai choisi.  

 

  • Que retiens-tu de ton expérience à l’ISCOM ?  

On passait beaucoup de temps à comprendre sa cible, l’analyser, comprendre ses besoins. Ça m’a beaucoup aidé, de voir comment y répondre de la manière la plus adéquate possible.  


  • Quel est ton plus beau souvenir ? 

J’avais un professeur de rédaction Monsieur Queullier” que j’aimais beaucoup qui nous avait fait écrire des petits romans, des petites histoires que l’on avait tous du lire devant la classe et c’était un chouette moment, c’était la liberté de la création. Et ça m’avait marqué. 

 

  • Comment voudrais-tu voir évoluer l’ISCOM ?   

Je vais parler avec mon expérience de coach, je pense que c’est important d’évoluer vers l’apprentissage des outils de communication de type coaching. Déjà pour améliorer la communication en entreprise, je pense que c’est un sujet primordial. Un enjeu mondial au vu des tensions qu’il peut y avoir en ce moment. La communication non violente, ce type de communication est super important aujourd’hui, et pour le monde de demain.  

  

La com’ 

  • Qu’est-ce que la communication pour toi ? 

Ça représente beaucoup de choses mais je dirais qu’à travers mon rôle de coach, la communication est vraiment cette idée de rendre authentique notre relation aux autres.  

Transmission 

  • Quel conseil donneriez-vous à l’étudiant que vous étiez à l’époque ?  

Fais toi confiance, je n’avais pas du tout confiance en moi. Surtout fais toi confiance.  

  • Et aux étudiants actuels ? 

Préparez dès aujourd’hui votre projet professionnel. Réfléchissez à ce qui vous attire dans la communication car le secteur est très vaste. Quel est l’environnement de travail qui vous stimule ? Les missions, le rôle, à quel enjeu on veut répondre. Tous ces niveaux de réflexion sont importants pour constater une certaine désillusion dans 5 ans. Comme j’ai eu à l’époque et c’était dur car je l’ai vécu comme un échec. Et c’est pour ça que se préparer permet d’avancer plus sereinement, et de la sérénité on en a besoin. 


Conclusion 

  • Le mot de la fin ? 

J’espère que tous les gens à l’ISCOM, les étudiants, trouveront leur place et une belle place et qu’ils pourront utiliser leur talent et créer de la valeur personnelle, professionnelle. Et avec le contexte actuel c’est aussi important d’avoir un impact positif sur le monde, j’y reviens encore, mais c’est important. 

 

 



520 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

PORTRAIT : MAUD ALAVÈS

photo de profil d'un membre

Jessica De Freitas

22 décembre

Portraits

NOS ALUMNI ONT DU TALENT

photo de profil d'un membre

Jessica De Freitas

19 novembre

Portraits

NOS ALUMNI ONT DU TALENT

photo de profil d'un membre

Jessica De Freitas

18 novembre