ISCOM
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Découvrez OutRun, l'agence digitale de Clément Bastide (ISCOM 2007)

Portraits

-

15/02/2018

Dans le courant du mois de Février, j’ai eu l’opportunité de questionner Clément Bastide, DG de l'agence OutRun, agence digitale à Paris. Retour sur cet entretien.


C : Quel est le concept de votre Agence Outrun ? 

C.B :  Il y a environ cinq ans, après avoir passé quelques années en tant que directeur de création, je trouvais les rapports de conflit entre jeunes-vieux, entre la technique et la création, et entre les clients et les agences assez dommageables et ridicules. Donc, j’ai essayé de voir si on pouvait faire autrement. Notre but est donc de fournir les meilleures expériences digitales à nos clients et aux clients de nos clients. 


On pense que le digital doit être mis à la portée de tous. 

Notre coeur de métier : l’utilisateur.

C : Et, comment se déroule le processus de création d’un site web, d’une application ?

C.B : On a, bien sûr, une partie de compréhension de la demande avec le brief et le cahier des charges, mais surtout d’écoute et de visualisation. On travaille beaucoup sur des wireframes, on essaye de dédramatiser l’enjeu, de faire réagir nos clients, parfois les usagers directement. On choisit souvent la solution technique assez tôt, puisqu’on a quelques chouchous, notamment dans l’open-source. On enchaine sur la production graphique puis le dev, en gardant le contact le plus transparent avec le client via le chef de projet.

C : Avez-vous une grande équipe derrière-vous ? Quels sont leurs postes ? 

C.B : Pas du tout ! Le modèle de l’agence est simple, pour donner le meilleur service. Il faut avoir les bonnes ressources, donc on ne s’organise qu’avec des freelances qui nous connaissent bien, qui viennent dans nos locaux. Cela fait une équipe de quelques personnes, qui varie suivant les projets.

C : Mis à part le digital, avez-vous des passions ? 

C.B : Oui, je manque plus de temps que de passions ! Je pense que s’essayer à de nouvelles choses régulièrement est très bon pour ce métier et pour soi. Dernièrement, j’ai commencé le Jiu Jitsu brésilien et l’étude de l’intelligence artificielle.

C : Le digital vous a toujours intéressé ? 

C.B : J’ai commencé très tôt, à 7 ou 8 ans, avec mon père et un Apple 2. J’ai baigné dans l’informatique puis le Web, mais j’ai voulu essayer autre chose et ai fait une licence de lettres modernes. Après diverses péripéties, je suis revenu au digital et je ne l’ai pas quitté depuis.

C : Avez-vous aimé l’ISCOM et le parcours que vous vous y êtes construit ?

CB : Oui, j’ai rencontré un de mes meilleurs amis à l’ISCOM, le premier jour de la formation. C’était une bonne formation, qui a permis à beaucoup d’entre nous de se découvrir une passion dans un des domaines du digital. Si on regarde les profils maintenant, les carrières sont vraiment éclectiques, et je pense que ça démontre une certaine réussite de la formation.

C : Pour finir, auriez-vous un conseil pour les élèves de l’ISCOM ?

C.B : Toujours rester curieux. Ne pas rester dans sa zone de confort parce que l’on a peur d’être pris de court.


874 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

#Metierdujour / Responsable communication/ Meilleurs Ouvriers de France

User profile picture

Justine BESSON

17 juillet

Portraits

#Metierdujour/ Attachée de Presse / Léa Villot-Sirieys

CE

Clara Errera

09 juillet

Portraits

#Metierdujour / Découvrez le métier de Director of Content par Max Poussier / NYC

User profile picture

Justine BESSON

19 juin